ITINERAIRE DE DEUX SEMAINES AU SRI LANKA

BUDGET & CONFORT

J’ai parcouru le Sri Lanka avec mon sac-à-dos en Décembre 2018, alors que j’habitais de l’autre côté de l’Océan, à Pondichery en Inde. Ce fut l’un de mes plus beaux voyages même si j’aurai souhaité partir un peu plus tard, la mousson étant encore présente lorsque je suis arrivée (Plus d’infos sur quand partir). J’ai exploré la partie la plus touristique du pays : de la côte Ouest, aux temples du centre jusqu’aux plages paradisiaques du Sud. Je te propose mon itinéraire du Sri Lanka petit budget qui peut également être adapté aux familles en louant une voiture avec chauffeur. 

Que faire au Sri Lanka lors d’un voyage de deux semaines ? La réponse ici !

Les différentes étapes

Jour 1 : De Colombo à Anuradhapura

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Colombo en début de journée. La capitale n’étant pas intéressante à visiter, nous avons décidé de nous rendre directement à Anuradhapura.

Comment se rendre de l’aéroport de Colombo à Anuradhapura ?

La méthode pas chère 

  • Marcher 10 minutes à l’extérieur de l’aéroport pour se rendre à l’arrêt de Bus. Il est possible de prendre un Tuk-Tuk.
  • Prendre un Bus jusqu’à Puttalam puis un second bus jusqu’à Anuradhapura.

La méthode simple

  • Prendre un Taxi ou un Bus (Le 240 à l’époque) jusqu’au centre de Colombo.
  • Prendre le train qui relie directement les deux villes. Les horaires ici.
Où dormir à Anuradhapura ?

Nous avons dormi dans un hostel dans le centre-ville. Le plus important est de vérifier que l’hôtel propose un service de location de vélos. 

The Villa est situé un peu à l’écart de la ville où règne le calme – 20€ la nuit pour 2.

Amsterdam Tourist Rest est une petite guesthouse située dans le centre d’Anuradhapura – 23€ la nuit pour 2. 

Pourquoi louer un vélo pour visiter Anuradhapura ?

En plus d’être écologique, c’est le moyen le plus sympa de découvrir les temples et de profiter du paysage. Pensez au Kway, surtout durant la saison des pluies, on en a fait les frais ! Si vous souhaitez faire la visite avec un guide le plus simple est de faire la balade en Tuk-Tuk

Jour 2 : Visite de Anuradhapura en vélo

Aujourd’hui, nous nous sommes levés de bonne heure pour récupérer les vélos que nous avons loués à l’hôtel. Nous sommes ensuite partis directement jusqu’à l’entrée sud-est. Il est impératif d’avoir les genoux et les épaules couvertes, femmes comme hommes !

Notre premier stop a été au Sarananda Piriwena pour découvrir une statue géante de Bouddha.

La Jaya Sri Maha Bodhi est un incontournable puisque c’est ici qu’a été plantée une branche de l’arbre sous lequel le Bouddha a eu l’illumination. Un chemin à faire à pied relie ensuite le temple à Ruwanwelisaya, un stupa où sont préservées des reliques du Bouddha. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés au Lavamahapaya aussi appelé le palais de bronze. 

Nous avons continué jusqu’au plus ancien stupa du Sri Lanka, le Thuparama Seya. Pour compléter la boucle, nous nous sommes arrêtés au gigantesque Jathawanaramaya qui est le stupa le plus large au monde (rien que ça !). 

Nous n’avons pas eu le temps de nous rendre au Samadi Bouddha qui est pourtant considéré comme le plus beau du pays. A ne pas louper donc !

Combien coûte l’entrée ? 

Vous devrez vous rendre au Jethawana Museum pour acheter le billet qui vous permettra de visiter la plupart des temples. Celui-ci coûte environ 19€ par personne et est valable un seul jour. Nous n’en avons personnellement pas acheté et avons pu accéder aux temples ci-dessus. Attention aux contrôles ! Mieux vaut l’avoir. 

Carte d’Anuradhapura et de ses temples.

Afin de t’aider à préparer ce circuit dans la ville archéologique d’Anuradhapura, j’ai créé cette carte avec les temples à voir absolument ! Tu peux la télécharger sur ton téléphone et ainsi l’avoir également hors connexion via Google Map. 

Jour 3 : Sigiriya, le rocher du lion

Après avoir pris le bus, nous avons enfin pu distinguer l’ancienne capitale du Sri Lanka classée au patrimoine mondial de l’UNESCO : Sigiriya et son fameux rock.

Que faire à Sigiriya ?

Tout d’abord, nous avons exploré les somptueux et immenses jardins autour du rocher où l’on trouve d’anciennes ruines. Il y a beaucoup à découvrir, il suffit de sortir hors des sentiers battus !

Ensuite, commence la première partie de l’ascension, un premier aperçu du paysage et surtout la découverte des Demoiselles de Sigiriya : des peintures rupestres cachées des regards indiscrets. La légende dit que le Roi Kassapa fit peindre ses 21 courtisanes à la fin du Vème siècle. Aujourd’hui, seules quelques peintures ont survécu.

Plus loin, nous sommes passés devant le mur miroir où, si le temps est clément, on peut apercevoir son reflet.

Enfin, dernière étape pour atteindre le sommet : la porte du lion dont les gigantesques pattes sont les seuls vestiges. Après avoir grimpé les 1200 marches en 45 minutes, nous arrivons finalement au sommet où un magnifique coucher de soleil nous attend.

Comment se rendre d’Anuradhapura à Sigiriya ?

Nous avons pris un bus du centre d’Anuradhapura jusqu’à Dambulla. Il y a des bus très régulièrement jusqu’à 17h pour moins de 1€ et 2h de trajet. Après avoir posé nos affaires nous avons pris le bus au Dambulla Main Bus Station pour Sigiriya : 45 minutes de trajet, premier bus vers 6h45.

Tarif pour une entrée à Sigiriya

Environ 24€ pour la journée.

Où dormir à Dambulla ?

Nous avons dormi au Pramila Guest Inn pour 4€. Cet Homestay est tranquille et agréable, proche du Cave Temple et à 10 minutes de la station de bus en Tuk-Tuk.

The Calm Cabana est également une jolie option pour 23€ pour 2 personnes.

Jour 4 : Du temple d'Or à Kandy

Ce matin, nous nous sommes rendus à pied jusqu’au Cave Temple, aussi appelé le Temple d’Or de Dambulla. 

À l’entrée, nous sommes accueillis par un gigantesque Bouddha doré. Après avoir découvert la partie basse, nous décidons de monter les marches taillées à même la pierre, menant aux célèbres grottes, 150m plus hauts. La montée est facile est accessible à tous. 

En haut, nous débouchons sur une cour qui nous offre une jolie vue sur la région et nous permet surtout d’accéder aux différentes grottes Raja Maha Vihara devenues sanctuaire il y a 2000 ans. 

C’est que l’histoire des grottes est digne d’un roman ! Un ancien roi en exil y avait trouvé refuge. Lorsqu’il put enfin retrouver sa couronne, il fit de l’endroit un sanctuaire qui reçut, au fil des siècles, de nombreuses donations artistiques.

À l’intérieur : des peintures racontant la vie du Bouddha datant du XIIIe siècle et une centaine de statues de Bouddha dont l’une de 15m de long. 

Après la visite, nous partons du côté de Kandy où nous passons la nuit.

Prix de l’entrée pour le Temple d’Or de Dambulla

Environ 8€ pour la journée et 1€ pour faire garder ses chaussures. 

Que faire à Kandy ?

Je n’ai personnellement pas vraiment apprécié Kandy qui a été seulement une étape « dodo » de notre itinéraire. Nous nous sommes seulement baladés le long du lac, mais voici quelques idées de visites à faire : 

  • Le temple de la dent où serait préservée la dent du Bouddha. Prix : 7€ environ. 
  • Le Jardin botanique royal. Prix : 7€ environ.
  • La statue géante du Bouddha qui surplombe la ville. Prix : 1€.
Comment se rendre de Dambulla à Kandy ?

Nous avons choisi de prendre un bus depuis Dambulla Main Bus Station jusqu’à Kandy. Le temps de trajet était de 3 heures pour moins de 1€.

Où dormir à Kandy ?

 Le Kandy Sweet Villa est très bien situé, car proche de la gare et du lac. 

Jour 5 : Le célèbre train bleu du Sri Lanka

Notre nuit à Kandy était surtout planifiée pour ce qui nous attendait ce matin : ce célèbre voyage en train bleu qui relie Kandy à Ella. De notre côté, nous l’avons pris tôt le matin et nous sommes arrêtés à Nuwara Eliya, la petite Angleterre.

Il faut être chanceux pour avoir un train vide… Le nôtre était plein à craquer, mais chanceux que nous sommes, nous avons pu nous asseoir à la porte, les pieds dans le vide. Le train se déplaçant à 15 km/h, il y a peu de chance de se faire mal. La vue est INCROYABLE, c’est un « Must-see » à faire au Sri Lanka si l’on est bien préparé. 

Comment prendre le train reliant Kandy à Ella ?

Il est ESSENTIEL d’acheter son billet au minimum la veille, car le jour même la plupart des trains affichent déjà complet. Il existe 3 classes, la première offre une vue panoramique et le confort. La seconde est plus basique et la troisième, est pour ceux qui sont à la recherche d’authenticité et de contact avec les locaux.

Autant te le dire : le train sera sûrement blindé, tu devras arriver longtemps à l’avance pour éviter d’être debout (ou au contraire en retard comme nous !). 

Alors les photos « Instagram », il faudra être rusé pour les faire. Car tu ne pourras pas envoyer un acolyte à l’autre bout du wagon te prendre en photo : il ne pourra pas passer. J’ai personnellement demandé à la personne qui était assise à la porte voisine de faire la photo puis j’ai fait passer mon appareil de mains en mains… Surtout, on n’en oublie pas la courtoisie et on laisse la place aux autres qui veulent aussi des photos !

Le train s’arrête à quelques km de Nuwara Eliya, nous avons pris un bus pour nous y rendre.  

Prix du ticket de train

Moins de 1€ pour la seconde et la troisième classe. Les horaires peuvent être lus sur ce site.

Où dormir à Nuwara Eliya ?

Nous avons dormi au Scenic View Bungalow. Le Homestay est peu excentré, mais la nourriture délicieuse, l’accueil adorable et les chambres confortables. 

La Promax Villa a également un excellent qualité-prix et se trouve dans le centre.

Jour 6 : Nuwara Eliya

Hier et aujourd’hui, nous avons visité Nuwara Eliya, majoritairement a pieds et en bus avant de repartir prendre le train pour Ella. Un conseil : ici, il fait froid et il pleut régulièrement alors on s’équipe d’un pull et d’un Kway !

Que faire à Nuwara Eliya ?
  • La visite d’une plantation de thé. Nous avons choisi de faire celle de Pedro Estate. La visite dure une quinzaine de minutes à l’intérieur de l’usine et nous nous sommes ensuite promenés dans les plantations. 
  • Randonnée dans le Parc Horton Plain pour voir deux des plus hauts sommets de l’île. Le parc national est connu pour ses magnifiques paysages, mais également pour son brouillard quasi permanent ce qui nous a dissuadés de le faire. 
  • Partir à la recherche des cascades de la région. Et des cascades, il y en a beaucoup ! Accessible depuis Nuwara Eliya (Lovers Leap, Glen Falls…) ou avec un Tuk-Tuk. Nous avons fait la Nanu Oya Waterfall accessible à pied depuis la gare. Le chemin est agréable et le train passe au-dessus de la cascade : de quoi faire une superbe photo. Nous sommes revenus à la « Sri-Lankaise » en marchant directement sur les rails du train. 
  • Se promener dans la ville pour admirer l’architecture anglaise encore présente. Si tu as le temps tu peux t’arrêter pour tester le High Tea du Grand Hotel
comment se rendre de Nuwara Eliya à Ella ?

Par le train bien sûr ! Qui dirait non à un nouveau trajet pour admirer le paysage ? 3h de trajet serpentant encore une fois entre les collines. 

Où dormir à Ella ?

 Le Soorya Guest Inn est un bon choix pour les tout petits budgets.

Quant au OwinHill Cottage, l’emplacement est parfait, juste à côté de toutes les randonnées à faire à Ella. 

Jour 7 et 8 : Ella

Nous avons passé deux nuits à Ella afin d’explorer les environs sans nous presser. 

Petit conseil : garde du sel sur toi. Il y a des sangsues sur les chemins, le sel permet de les retirer sans douleur (surtout si c’est une phobie comme moi). 

Que faire à Ella ?

Nous avons commencé la journée par l’ascension du Ella Rock pour éviter la chaleur. En partant du village, nous cheminons sur les rails du train pendant une vingtaine de minutes. Après avoir traversé un pont en acier, nous tournons directement à gauche. Il faut savoir que la route est très mal indiquée, je conseille donc d’avoir une appli de type Mappy sur le téléphone. Dans le cas contraire, vous savez ce qu’on dit : tous les chemins mènent à Ro… au sommet. La montée est fatigante et doit être réservée à ceux qui se sentent d’attaque physiquement ! La vue en haut est superbe et nous a fait oublier la montée. 

Pensez à prendre de l’eau, les prix sont excessivement chers en haut. 

Lorsque nous sommes redescendus, nous sommes allés manger en ville avant de continuer notre exploration par le Nine Arches Bridge, le Pont aux 9 arches. L’accès se fait par un petit chemin très très glissant, alors attention ! Nous avons pris des photos dans les plantations de thé situées sous le pont, mais n’avons pas assisté au passage du train. Les horaires de celui-ci sont similaires à ceux de passage à Ella (+5 ou -5 minutes). 

Nous avons gardé l’ascension du Little Adam’s Peak pour le lendemain matin. La randonnée est beaucoup plus facile que celle du Ella Rock et vous permet une jolie vue sur celui-ci avec un beau lever de soleil en prime (si vous êtes assez courageux pour vous lever tôt et assez chanceux pour avoir un temps clair).

Comme dans tous les lieux touristiques : il y a beaucoup de monde à Ella, mais ça ne nous a pas dérangés plus que ça. Je rabâche, mais se lever tôt aide à éviter la foule !

Nous sommes partis en fin de journée en direction d’Udawalawa.

Que faire au Sri Lanka ?

Jour 9 : La Parc National d'Udawalawe

Aujourd’hui, nous commençons la journée avant même le soleil ! Pour éviter l’afflux de 4×4, nous voulions être parmi les premiers.

La balade commence et nous nous perdons dans la jungle à la recherche des animaux. 

Nous rencontrons d’abord des buffles se baignant dans un étang, un varan, quelques paons puis le précieux sésame : mon premier éléphant. La visite continue et c’est une famille entière qui apparaît devant nous. 

Puis c’est la catastrophe : notre 4×4 s’embourbe dans de la boue et nous sommes coincés, obligés d’attendre pendant une quinzaine de minutes l’aide d’un autre véhicule. L’occasion de descendre de la voiture et de rigoler un bon coup de la situation. Au total, nous aurons vu une dizaine d’éléphants. 

Udawalawe ou Yala ?

Nous avons choisi Udawalawe après de nombreuses recherches. Yala semble avoir une population d’animaux plus importante et notamment quelques léopards, mais le parc est devenu très touristique et chaque jour une armée de 4×4 s’y engouffre. Les guides communiquent par Talkie si bien qu’autour d’un éléphant peut se trouver 10 véhicules. Nous avons opté pour la tranquillité ! 

Comment se rendre de Ella à Udawalawe ?

Nous avons choisi de prendre le bus encore une fois. Nous sommes allés jusqu’à Wellawaya où nous avons pris un second bus pour Udawalawe. 

Seconde option plus facile, mais plus chère : s’y rendre en taxi ou en van. Les Vans peuvent être partagés avec d’autres personnes et se trouvent facilement dans les rues d’Ella. Surtout, n’hésite pas à négocier le prix !

Où dormir à Udawalawe ?

Nous avons dormi à Orchid Villa et notre séjour y a été agréable. Nous avons fait le safari avec eux pour 35€. Cependant, ils ne sont plus disponibles sur Booking.com.

Le All View Safari semble proposer un excellent rapport qualité-prix. z

Jour 10 et 11 : Les plages de Tangalle

Après tant de visites, nous avons choisi de finir le séjour par quelques jours de détente sur les magnifiques plages du Sri Lanka. 

Notre premier stop a été à Tangalle pour ses longues plages complètement vides. Nous étions littéralement seuls dans des criques où nous avons pu profiter du calme pour nous reposer. Il est également possible de visiter la mangrove sur place. 

Quelles sont les plus belles plages de Tangalle ? 
  • Goyamboka Beach : une superbe plage pour se reposer ou manger un bout. L’eau est assez agitée, mais il est possible de se baigner.
  • Silent Beach : pas très loin de Goyamboka Beach, cette petite crique est un havre de tranquillité. Même l’océan y est beaucoup plus calme. Parfait pour se baigner avec des enfants. 
  • Medaketiya Beach : Plage principale de Tangalle, elle est parfaite pour de longues balades, mais beaucoup moins pour se baigner, les vagues étant très grosses. 
Comment se rendre d’Udawalawe à Tangalle ? 

Nous avons pris un bus jusqu’à Embilipitiya puis un second jusqu’à Tangalle. Le trajet a duré au total 2h30 pour moins de 1€. 

Où dormir à Tangalle ?

Le Tamarind Blue est situé assez loin de la station de bus, mais à quelques minutes à pieds de la plage. Les chambres sont propres et assez spacieuses.

Pour les plus gros budgets, le Good Karma Ayurvedic Resort est magnifique avec vue directe sur la plage. 

Balade sur la plage sri lanka

Jour 12 et 13 : Mirissa

Après la tranquillité de Tangalle, nous nous sommes dirigés vers Mirissa pour sa vie nocturne, ses terrains de volley et ses plages (oui, toujours !). 

Que faire à Mirissa ?
  • Profiter des plages

Il y a beaucoup plus de touristes à Mirissa qu’à Tangalle, de ce fait les plages sont moins paradisiaques, mais l’endroit reste une bonne étape de fin de séjour pour boire un verre, danser et faire des rencontres. Je conseille particulièrement la Secret Beach (localisation via le lien).

  • Passer une matinée à Unawatuna (mais pas plus) : 

Nous avons fini notre séjour à Unawatuna, mais je ne le recommande pas du tout ! Si la célèbre photo de la balançoire suspendue au palmier t’intéresse, je te conseille de prendre un bus et de faire l’aller-retour depuis Mirissa dans la journée. L’arrêt se fait à Dalawella Beach. Note bien que la photo est payante et pas donnée. Si tu continues de marcher sur la plage tu auras la chance de découvrir d’autres balançoires, gratuites celles-là et de voir les pêcheurs sur bâton. Dewata Beach est aussi très belle.  

Unawatuna est un enfer : les plages sont blindées de touristes russes qui s’amusent à monter sur le dos des pauvres tortues de mer qui se prélassent dans les récifs. Bref, à éviter ! 

  • Faire du Surf

Ne pars pas du Sri Lanka sans avoir pris un cours de surf ! Le pays est connu mondialement pour ses spots de surf. Sur la plage, de nombreux Sri-Lankais te proposeront des cours, n’hésitent donc pas à prendre 1h (2 et tu dormiras bien cette nuit !).

Comment se rendre de Tangalle à Mirissa ?

Il suffit de prendre un bus se rendant à Colombo (le 32 dans notre cas) depuis la gare routière de Tangalle. Le bus vous déposera directement à Mirissa. 

Où dormir à Mirissa?

Le Lanrich Eco Villa se situe à 200m de la plage et reste très abordables pour la qualité de l’endroit. 

Le Sri Sharavi est quant à lui un hôtel de front de mer, parfait pour ceux qui veulent se faire plaisir.

Jour 14 : Départ

C’est le jour du départ ! Notre avion étant tard dans la journée, nous n’avons pas dormi à Negombo mais c’est bien entendu le plus facile et le plus sûr. Notre séjour au Sri Lanka se termine donc ici. J’espère qu’il t’aura donner des idées de que faire au Sri Lanka durant deux semaines !

Comment se rendre de Mirissa à Colombo ? 

Nous avons pris un bus, il y en a régulièrement. 

Où dormir à Colombo ?

Le Roseberry Cottage se situe à Negombo et semble une très bonne dernière étape pour finir son séjour.

tortue sri lanka

Le budget par personne

Pour un voyage de 2 semaines en couple

  • L'avion 600€

    Nous l'avons pris depuis l'Inde mais pour l'exemple, je mettrai le prix approximatif d'un vol depuis Paris

  • La nourriture 90 €

    Nous avons principalement mangé dans des petits restaurants où le repas coûtait 1 ou 2€ et nous nous sommes fait plaisir de temps en temps. Le petit-déjeuner étant compris dans tous les hôtels que nous avons pris, cela a également réduit les dépenses.

  • Les logements 80 €

    Bien sûr, partir à deux à l'avantage de voir les dépenses liées au logement réduites. Nous avons majoritairement dormi dans des logements à 10€ ou moins la nuit.

  • Les transports sur place 30 €

    En ne prenant que le bus, le budget "transport" est très bas. Nous avons aussi opté pour des Tuk-Tuk notamment lorsque nos hôtels étaient situés assez loin de la gare routière. Pour les deux trajets en train, nous avons pris des billets pour la troisième classe.

  • Les activités 100 €

    Entre le safari et les droits d'entrée pour les sites archéologiques, ce sont les activités qui nous ont coûté le plus cher.

  • TOTAL 900 €

    Pour conclure, le Sri-Lanka est un pays vraiment accessible pour tous les budgets et notamment les backpackers. Si l'on enlève le prix de l'avion, un séjour sur place ne coûte que 300€ lorsque l'on voyage en bus et que l'on mange local.

FAQ

Le Sri Lanka se visite très bien en backpack, en ne prenant que des transports en commun. Si tu cherches un peu plus de confort, tu peux faire appel à un chauffeur guide. Je ne te conseille cependant pas de rouler seul sur les routes, car celles-ci sont dangereuses. 

Le Sri Lanka n’est pas un pays dangereux cependant comme partout, il est important de faire attention et de se tenir informer sur le site Diplomatie.Gouv Sri Lanka. La conduite des Sri Lankais est souvent dangereuse, c’est pour cela qu’il vaut mieux éviter de conduire seul. 

Afin d’éviter la saison des pluies, le mieux est de partir entre Janvier et Avril. En dehors de ces mois, tu risques d’avoir du mauvais temps mais celui-ci ne dure jamais bien longtemps !

Au Sri Lanka, il est préférable de faire attention en tant que femme. Beaucoup de lieux sont propices au harcèlement ou aux gestes déplacés, notamment dans la capitale et les villes côtières du sud. Il est préférable de ne pas rentrer à pied seule et de toujours vérifier la réputation d’un établissement avant de s’y rendre, en particulier les salons de massages. Attention également aux « Beach Boy » qui viennent accoster les femmes seules sur la plage et qui attendent de l’argent en retour… Cependant, même si les dangers existent et doivent être pris en compte, ils ne sont pas prohibitoires pour voyager, la majorité de la population étant très gentille et accueillante. 

Les derniers articles du blog

Les essentiels à prendre dans sa valise pour le

Sri Lanka

Le sac parfait pour les voyages et les trekkings. Super léger, agréable à porter car il ne cisaille pas les épaules et résistant. 

Très clairement l’un des meilleurs boitiers sur la marché. Léger, agréable en main et des photos d’une qualité incroyable. 

Une crème solaire bio, française, contenant des produits naturels non nocifs ni pour l’homme ni pour son environnement (coraux…). Un must sous le soleil du Sri Lanka !

Le sac parfait pour un voyage au Sri Lanka. Super léger mais résistant, il est agréable à porter car il ne cisaille pas les épaules.

Très clairement l’un des meilleurs boitiers sur la marché. Léger, agréable en main et des photos d’une qualité incroyable. 

Une crème solaire bio, française, contenant des produits naturels non nocifs ni pour l’homme ni pour son environnement (coraux…). Un must sous le soleil de Namibie !

Suis mes aventures au jour le jour sur Instagram

Partage cet article à tes amis voyageurs via :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.