PARTIR VIVRE A BALI EN 2022
LE GUIDE

Peut-être rêves-tu de t’expatrier à Bali ? Peut-être as-tu déjà trouvé un travail ? Dans tous les cas tu auras besoin de connaître beaucoup d’informations avant de partir t’installer à Bali. Pour que ton expatriation à Bali soit réussie, je te livre des conseils tirés de ma propre expérience en tant qu’expat. 

Les différentes étapes

Quel Visa pour vivre à Bali ?

Il existe plusieurs types de Visa pour vivre à Bali en fonction de ta situation.

Si tu es employé là-bas, tu peux faire une demande de Visa Travail (KITAS) conjointe avec ton entreprise pour la durée de ton choix. Sans ce Visa Travail tu t’exposes au risque de te faire attraper et d’être exclu de Bali durant plusieurs années (véridique, c’est déjà arrivé à un ami). Il est également possible d’acheter le KITAS (si tu en as les moyens). 

Si tu n’es pas employé là-bas, voici d’autres options.

Visa Tourisme

Tu peux choisir de sortir de Bali tous les deux mois en ayant un Visa Touristique. Celui-ci est de maximum un mois, mais tu pourras ensuite l’étendre à l’un des centres d’immigration. Après deux mois, tu devras sortir du pays pendant un minimum d’une nuit avant de re-rentrer avec un nouveau visa tourisme. Évidemment, ce n’est pas la meilleure option, car celle-ci est fatigante et polluante.

Lors de ton arrivée à l’aéroport, tu devras payer IDR500000 soit par carte, soit en euros. Deux semaines avant la fin de ton visa, je te conseille de te rendre chez un agent pour le faire renouveler (environ IDR850000 à payer). 

Social Visa

Tu peux choisir de sortir de Bali tous les 6 mois en ayant un Social Visa. Celui-ci est de maximum 3 mois, mais tu pourras ensuite l’étendre à l’un des centres d’immigration, 1 fois par mois durant 3 mois. Après six mois tu devras sortir du pays pendant environ 3 nuits afin de donner le temps à ton agent (indispensable) de te faire un nouveau visa.

Attention ! Depuis l’épidémie du Covid, il n’y a presque plus d’informations sur ce visa. Il semble être en « pause ». Cependant, un nouveau visa arrive bientôt. Il permettra aux digitals nomads de pouvoir vivre pendant 2 ans à Bali. 

Je te conseille vivement de contacter un agent pour tes démarches. Si tu décides de faire étendre ton visa tourisme par toi-même, tu devras te rendre au bureau d’immigration 3 fois et l’attente y est très longue. Pour le Social Visa l’agent sera nécessaire, tu ne peux pas faire sans. Ceux-ci sont plutôt chers mais tu en auras besoin pour vivre au paradis. 

Les destinations les plus prisées sont Kuala Lumpur, Singapour et Bangkok, tout simplement car ce sont les capitales les plus proches en avion et donc les moins chères. De nombreux agents sont également situés dans ces 3 villes pour les Social Visa.

Oui, bien sûr. Ces pratiques sont communes mais pas forcément légales. Les agents peuvent commencer à être suspicieux si tu as 4 tampons d’affilés sur ton passeport ou que tes visas run sont trop rapides. Ils peuvent, même si c’est rare, te refuser l’accès à l’île. Passe donc quelque temps à l’étranger pour éviter les interrogatoires embarrassants.

Comment trouver un logement à Bali ?

Chercher au bon moment

Trouver un logement à Bali débute par chercher durant la bonne période. Ainsi, si tu souhaites t’installer durablement, je te déconseille de déménager en Décembre, Juillet ou Août. La plupart des villas proposées à la location sont également disponibles sur AirBnb. Ces 3 mois étant les plus touristiques, la plupart des logements sont déjà occupés.

Dans quelle ville s'installer à Bali ?

Il y a plusieurs endroits très appréciés des expatriés à Bali. En voici un rapide aperçu (et quelques clichés plutôt véridiques), pour te faire une idée.

Survole les points pour avoir une courte description des villes.

Capture

Canggu

Bienvenue à Canggu, le quartier très « huppé » de Bali. Ses rues débordent de restaurants des quatre coins du monde, de coworking space végans pour les digital nomad et de magasins hors de prix. Ses plages ne sont pas les plus belles de Bali, mais sont parfaites pour les couchers de soleil, une bière à la main. Je te conseille notamment Seseh Beach si tu souhaites un peu plus de calme. Les surfeurs débutants peuvent s’entraîner ici.

En 2022, Canggu c’est l’endroit où il faut être. Les clubs et les bars sympas sont tous ici, ce qui signifie que les rues sont bondées et le trafic congestionné. Tu passeras beaucoup de temps dans les bouchons et perdra sûrement quelques années de vie à cause de la pollution. 

Uluwatu

Véritable paradis pour les fans de surf, c’est l’endroit où tu dois t’installer si tu comptes dompter les vagues tous les jours. Tu seras charmé par la beauté des lieux, car Uluwatu possède les plus belles plages de Bali. 

Uluwatu est une destination moins touristique que Canggu mais possède de nombreux restaurants et quelques bars devenus très populaires. 

Seminyak

Seminyak possède de nombreux clubs et bars où faire la fête ainsi qu’un vaste choix de restaurants. 

Autrefois la destination la plus prisée de Bali, elle est aujourd’hui un peu démodée et les locations coûtent donc moins chères que chez sa voisine Canggu. Son point fort : être proche des différents points d’intérêts du Sud de l’île. 

Ubud

Éloignée des côtes sulfureuses, la ville d’Ubud est l’endroit parfait pour ceux qui souhaitent faire du yoga et de la méditation, car elle possède de nombreux ashrams et une large communauté de yogi.  La végétation y est plus dense et de multiples villas sont situées au milieu de la « jungle ». 

Ubud possède un large choix de restaurants, mais très peu d’endroits où sortir, ce qui en fait l’endroit parfait pour se recentrer sur soi-même. Attention ! Durant l’été et en décembre, Ubud souffre de sa situation parfaitement centrale, ce qui en fait le lieu de séjour privilégié des touristes. Les routes sont donc très congestionnées. 

Amed

Beaucoup plus au Nord, Amed est connu pour ses fonds marins et ses belles plages de sables volcaniques. De plus en plus apprécié par les expatriés, ce village garde cependant beaucoup de son charme authentique.

Sanur

Sanur est l’endroit parfait pour ceux qui recherchent une ambiance plus familiale, loin des soirées de Seminyak. C’est l’un des seuls endroits de l’île à avoir une plage où l’océan est calme car protégée par une barrière de corail. 

Louer ou Acheter ?

Louer

Une majorité des propriétaires qui louent des villas pour du long terme demandent le payement d’un an ou de deux ans de loyer d’un coup. C’est une grosse somme mais cela permet de payer beaucoup moins cher que les villas au mois.

Dans le cas où tu n’as pas encore décidé de la durée pendant laquelle tu souhaites vivre à Bali ou si celle-ci n’est que de quelques mois, tu peux louer une chambre dans une colocation, une guesthouse ou encore trouver des villas au mois, plus chères.  

Acheter

Si tu t’installes définitivement à Bali et que tu peux te permettre d’avancer une grosse somme d’argent, tu peux rechercher les villas en Leasehold. En effet, un étranger ne peut pas obtenir un titre de propriété foncier à vie à son nom à moins de posséder une PMA (Entreprise) et même dans ce cas, la durée est limitée. Les terrains et logements sont en Leasehold, ce qui signifie qu’après un certain nombre d’années, ta maison retournera au propriétaire Indonésien. Le Leasehold peut-être de 25 ans maximum renouvelable et le prix est bien moins cher que la location au mois.

Groupes Facebook

La meilleure façon de trouver son logement à Bali est de s’inscrire sur un maximum de groupes Facebook dédiés à la recherche de logements sur l’île. De nombreuses annonces sont postées tous les jours et tu devras être extrêmement réactif. Il est intéressant également de contacter les agences immobilières pour du long terme voir de contacter directement les propriétaires de villas.

Comment payer son électricité ?

Certaines villas incluent le prix de l’électricité dans le loyer, pour les autres tu auras deux options pour payer :

1

Se rendre dans les supermarchés et magasins d’alimentations pour recharger ton compteur grâce au numéro qui te sera donné lors de la remise des clés.

2

Tu peux également recharger ton compteur grâce à l’application Dana en rentrant ton numéro et en payant avec une carte bancaire internationale. 

Les transports à Bali

Les VTC à Bali

Les compagnies VTC (Grab et Gojek) sont extrêmement performantes surtout au Sud de Ubud et ce, jusqu'à Uluwatu. Tu auras beaucoup plus de mal à en trouver dans le nord de l’île. Grâce à ces applications, tu pourras commander un taxi, une moto taxi (bien plus pratique pour éviter les embouteillages), un repas, une masseuse, un transport de colis ou encore un service de ménage… Et ce n’est que quelques-unes des options possibles.

Louer un scooter ou une moto à Bali

C’est bien sûr la solution la plus simple pour se déplacer à long terme à Bali. Énormément d’agences de location proposent de payer un scooter au mois. En 2022 le coût au mois d'un scoopy se situe entre 600000 et 800000IDR. Au-delà, la personne essaye de t’arnaquer. Renseigne-toi toujours dans plusieurs agences et essaie d’en trouver en dehors des axes les plus touristiques ou sur des groupes facebook. Tu peux laisser un commentaire pour que je t'envois quelques numéros de particuliers louant des scooters.

Rouler à Bali est parfois dangereux. Certaines routes sont en très mauvais état et énormément fréquentées. Ainsi tu entendras parler de la ShortCut de Canggu telle une légende ! Tu comprendras la première fois où tu t’aventureras dessus 😊. Il n’est pas rare de voir de nombreux touristes tombés dans les rizières.

La nuit, je te déconseille de prendre ton propre moyen de déplacement. Au-delà du fait qu’évidemment il est complètement stupide de boire et de conduire, de nombreux fêtards complètement bourrés sont de véritables dangers sur la route. Je ne te décrirai pas le nombre impressionnant d’accidents (parfois extrêmement graves) que j’ai vus là-bas.

Certaines boites de nuit sont entourées par la « Mafia des taxis », comme La Brisa. Ce qui signifie que tu ne pourras pas commander de VTC directement là-bas, il faudra que tu remontes la rue jusqu’à que la Mafia ne puisse pas t’empêcher de monter dans le véhicule.

Les Banjars de Bali

Les Banjars de Bali, c’est un peu la Mafia italienne, en plus soft et mieux acceptée. C’est une « bande » qui « surveille » un quartier et demande donc aux habitants et commerçants de payer une taxe. Celle-ci est généralement incluse dans ton loyer.

Mais les Banjars ne craignent absolument rien ni personne. La police n’a aucune emprise sur eux (pas beaucoup plus sur toi non plus, soit dit en passant) et ce sont eux qui font régner la loi. Ils peuvent à la fois être utiles, car ils seront rapides à réagir en cas de problèmes et à la fois dangereux. Mieux vaut avoir des relations cordiales avec eux.

Le système de santé à Bali

L'assurance

En cas d'urgence, l'hôpital ne te prendra pas en charge sans une assurance santé, elle est donc essentielle. Il convient de vérifier avec elle qu’elle couvre les accidents de la route, car la plupart ne les prennent pas en compte.

L'hôpital

Autant le dire tout de suite : les hôpitaux à Bali sont mauvais. Tu pourras y recevoir les premiers soins en cas de maladie ou de blessures bégnines mais en cas de gros pépin, direction Singapour (d'où l'intérêt de l'assurance).

Le coût

Le coût d’une consultation médicale est d’environ 15 € chez un généraliste. Dans les hôpitaux, les tarifs sont extrêmement chers et dissuasifs.

Le coût de la vie à Bali en 2022

Je te donne une estimation du coût de la vie à partir de mon expérience sur place. Le budget peut varier énormément en fonction de ton mode de vie. Certains de mes amis à Bali dépensaient dans les 1500€ par mois soit presque deux fois mon budget.

Je faisais attention à mes dépenses et n’allais jamais dans des restaurants trop chers. J’ai également choisi de faire une colocation pour réduire le budget. Je n’inclus pas les sorties et les soirées mais petit conseil de radin : certaines boites de nuit (Shishi par exemple) proposent des free flow une partie de la nuit pour les femmes le mercredi. Tu bois donc gratuitement de 20h à 22h sans payer quoique ce soit, pas même une entrée. 

FAQ

Bali est l’endroit parfait pour y vivre. On y trouve tout : restaurants, co-working space, villas magnifiques, paysages somptueux et  beaucoup d’autres expatriés venant de tous les horizons.

Les prix sont moins chers qu’en France et donc le niveau de vie bien plus haut. 

Les Balinais quant à eux sont extrêmement gentils et respectueux

Si tu veux goûter l’excellente nourriture balinaise, il va falloir que tu te rendes dans un Warung. Ce sont des petits restaurants le long des routes qui proposent en général aux clients de se servir directement au buffet. Ensuite, le prix est calculé en fonction des aliments, mais ne dépasse jamais quelques euros. Tu y trouveras un grand nombre de spécialités, mais attention, tout est cuit à l’huile ! Certains estomacs auront quelques problèmes à s’adapter. 

Je conseille personnellement aux végétariens les galettes de mais (Bergedel Jagung), les aubergines, ou encore le tempe. 

Pour les carnivores, le satay ayam a beaucoup de succès ! Il s’agit d’un poulet servi avec une sauce cacahuète.

Les derniers articles sur Bali

Les essentiels à prendre dans sa valise pour déménager à Bali

Le sac parfait pour le voyage et les trekkings. Super léger mais résistant, il est agréable à porter car il ne cisaille pas les épaules.

Dentifrice & shampoing solides fabriqué en France et sans emballage plastique. Ils durent entre 1 et 3 mois en fonction de ton utilisation. Parfait pour un long séjour !

Une crème solaire bio, française, contenant des produits naturels non nocifs ni pour l’homme ni pour son environnement (coraux…). Un must sous le soleil de Bali, en particulier si tu souhaites faire du snorkeling !

Le sac parfait pour le voyage et les trekkings. Super léger mais résistant, il est agréable à porter car il ne cisaille pas les épaules.

Dentifrice & shampoing solides fabriqué en France et sans emballage plastique. Ils durent entre 1 et 3 mois en fonction de ton utilisation. Parfait pour un long séjour !

Une crème solaire bio, française, contenant des produits naturels non nocifs ni pour l’homme ni pour son environnement (coraux…). Un must sous le soleil de Bali, en particulier si tu souhaites faire du snorkeling !

Suis mes aventures au jour le jour sur Instagram

Partage cet article à tes amis voyageurs via :

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
PARTIR VIVRE A BALI

5 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.